Guide du touriste en Guyane

La Guyane est une région française située en outre-mer sur la côte nord-est de l'Amérique du Sud. Territoire ultramarin, la Guyane ne ressemble à aucune autre région française. Doté d’une superficie gigantesque de 91 000 km², il s'agit d'un territoire très prisé des touristes. Ils sont attirés par son histoire tumultueuse, son climat équatorial, sa formidable biodiversité, entre autres. Voici un guide du touriste en Guyane.

Quelles sont les langues parlées en Guyane ?

La Guyane est un territoire connu comme étant un vrai creuset du plurilinguisme. On y retrouve ainsi de nombreuses langues parlées et cette diversité s’explique notamment de par la richesse historique du territoire. Le français étant la langue maternelle parlée par un peu plus de 14 % des Guyanais, voici le détail des principales langues parlées en Guyane.

Les langues amérindiennes

Elles représentent les langues autochtones et sont parlées par moins de 5 % de la population. Globalement, elles sont reparties à travers trois familles linguistiques distinctes que sont caribe, tupi-guarani et arawak. Ces langues amérindiennes sont : arawak (lokono), kali'na, emérillon (teko), palikur, wayampi, wayana.

Les langues créoles

Ce sont des langues à base lexicale française qui sont héritées de l’esclavage et de la colonisation française en Guyane. Un tiers de la population a le créole guyanais comme langue maternelle. Ces langues créoles à base lexicale française sont notamment le créole guyanais, guadeloupéen, martiniquais, haïtien et de Saint-Lucien.

Les langues créoles à base lexicale anglaise

Celles-ci sont plus parlées par les Noirs Marrons qui ont eu à fuir les plantations surinamiennes du XVIIIe siècle. Au total, cela correspond à près d’un tiers de la population guyanaise. Ces langues créoles à base lexicale anglaise sont spécifiquement sranan tongo, saamaka, pamaka, ndyuka et aluku.

Les langues européennes

En plus du français (10 %) qui est la langue officielle, on trouve entre 5 et 10 % de la population qui parle le portugais du Brésil, 2 % l’anglais du Guyana et quelques traces de néerlandais et d’espagnol.

Il existe également quelques langues asiatiques parlées comme hmong et chinois (hakka et cantonais).

Quels sont les atouts de la Guyane ?

La Guyane possède de nombreux atouts qui font que l’activité touristique y est un véritable levier de développement. 

Sa faune et sa flore

Sur ses 91 000 km² de superficie, le plus grand département et région français accueille une faune et une flore hors du commun. Positionnée au cœur de la forêt amazonienne, la Guyane constitue, pour les scientifiques et les amoureux de la nature, un véritable jardin.

Les Îles du Salut

Elles constituent une grande attraction aux yeux du monde entier. Ces îles se caractérisent par leurs eaux cristallines claires. Ces dernières renferment de nombreux vestiges de l'époque révolue du bagne.

Son centre spatial

Il est très réputé et mondialement connu pour être la principale base de lancement de la France et de l'Europe. Si vous venez en Guyane, vous pourriez avoir la chance d’assister à un lancement de fusée.

Son Carnaval

Il fait également la fierté de toute cette région. Il s'agit d'une fête particulièrement exceptionnelle et originale. Une diversité de personnages carnavalesques emblématiques y participe à l’image du Touloulou. Également, des orchestres locaux animent des bals parés masqués.

Son Zoo

Il accueille près de 75 espèces d’animaux et réserve des visites pleines de sensations. On pourrait y apercevoir le toucan, l’anaconda, l’ara, le mouton paresseux ou encore le jaguar, entre autres.

À ces principaux atouts, il faut ajouter sa diversité culturelle et ethnique, mais aussi ses nombreuses chutes d'eau, parcs, réserves et marais. Vous pourrez y visiter le Parc national de Guyane ou encore la Réserve naturelle nationale de l'Île_du_Grand_Connétable.

Pourquoi il y a peu de tourisme en Guyane ?

Malgré les nombreuses potentialités qu’elle possède, la Guyane a un secteur touristique confronté à d’énormes difficultés. Ce territoire français d'Amérique du Sud a toujours souffert d’une mauvaise image récurrente qui dessert son tourisme. Pendant longtemps, l’offre hôtelière était insuffisante par rapport aux demandes. En plus, les établissements qui existaient n’offraient pas les meilleures qualités en termes de confort et d’accueil. Ce qui ne motivait pas trop les touristes qui privilégient d’autres destinations.

Le tourisme fait également face à un climat socio-économique particulièrement difficile. La Guyane fait partie des départements français les plus pauvres. Il y a souvent des contestations sociales pour réclamer une meilleure vie de la population. Ce qui ne favorise pas un climat serein pour les étrangers qui préfèrent aller voir ailleurs.

En 2017, un mouvement social avait longtemps paralysé le territoire. Il a été organisé pour réclamer un rattrapage économique et social avec la métropole. Ce qui avait alors grandement pénalisé le secteur touristique. À cela, il faut ajouter la crise sanitaire d’ampleur mondiale qui a également secoué ce département d’outre-mer. La Guyane a été frappée de plein fouet. La pandémie a eu des conséquences importantes avec l’arrêt des activités touristiques, la fermeture des hôtels, la fermeture des frontières aériennes, etc.

Au vu de toutes ces difficultés, dont certaines sont récurrentes en Guyane, l’activité touristique souffre grandement et les touristes sont réticents à aller en Guyane. Heureusement, des efforts sont en train d’être faits pour redorer le tourisme en Guyane, notamment la diversification des hôtels.

Est-ce que la Guyane est dangereuse ?

À proprement parler, la Guyane ne constitue véritablement pas une destination dangereuse. Ce qu’il faut avoir à l’esprit lorsque vous souhaitez visiter ce territoire, c’est de prendre en compte les mises en garde. Actuellement, le principal fléau de la Guyane urbaine est le trafic important autour du crack. En plein jour, on peut voir les consommateurs et trafiquants s'adonner à toutes sortes d'agressions et vols à l'arraché. Le danger peut donc venir de là : il faut alors rester vigilant.

La nuit venue, il n’est pas recommandé de se rendre seul à la pointe Buzaret ou à La Crique. La Guyane est également gangrénée par un autre fléau qui nuit gravement à son image. Il s’agit notamment de l'orpaillage clandestin qui se déroule en forêt. Il faut être prudent si vous vous rendez sur un site d'orpaillage. Vous pourrez attirer l’attention des plus curieux et éventuellement des problèmes.

Par ailleurs, il existe quelques idées reçues visant à nuire à l’activité touristique en Guyane. C’est le cas des supposés morts par morsure d'animaux sauvages comme les serpents, les araignées ou d’autres espèces phobiques. Il est plus probable de voir les chutes de noix de coco vous mettre en danger que d’être attaqué par des animaux.

De manière générale, la Guyane demeure une destination relativement calme et agréable. Les agressions restent encore très rares lorsque vous allez visiter ce territoire. Il faut juste suivre les recommandations.