Quelles sont les langues parlées en Guyane ?

Accolée à l’Amazonie, la Guyane est le plus grand département de la République française. Sa composition ethnolinguistique est très diversifiée et reflète les événements historiques qui se sont déroulés sur le territoire depuis le XVIe siècle jusqu’au début du XXe siècle. Aujourd’hui, chaque groupe ethnique parle sa propre langue maternelle. Partons à la découverte de ces différents dialectes parlés en Guyane.

L’Amérindien

L’Amérindien est la langue autochtone parlée en Guyane. Cette dernière appartient à trois familles linguistiques que sont le caribe, l’arawak et le tupi-guarani. Elle est subdivisée en six variétés que voici :

  • Arawak ou lokono ;
  • Emérillon ou teko ;
  • Kali'na ;
  • Palikur ;
  • Wayana ;
  • Wayampi.

Elles sont toutes parlées par moins de 5 % de la population de Guyane. Cela est dû au faible nombre de locuteurs et à la rupture de transmission à la nouvelle génération. La langue amérindienne sera donc d’ici à quelques années totalement oubliées si rien n’est fait.

Langues créoles lexicalement basées sur le français

La langue créole lexicalement basée sur le français est subdivisée en quatre différentes variétés. Il s’agit du créole guyanais, du créole haïtien, du créole martiniquais ou guadeloupéen et du créole de Saint-Lucien.

Créole guyanais

Le créole guyanais est la langue maternelle de la Guyane. Cette dernière est adoptée par le tiers de la population. Cette mixité est le résultat de l’esclavage et de la colonisation française dans le pays. On la retrouve dans plusieurs régions et beaucoup plus dans le littoral.

Créole haïtien

Avec la colonisation, le peuple haïtien s’est installé sur le territoire guyanais. Cette langue n’est parlée en grande partie que par les descendants des expatriés de Haïti d’antan qui se sont transmis le dialecte de génération en génération. Ils représentent 10 à 15 % de la population guyanaise.

Créole martiniquais ou guadeloupéen

Cette langue est parlée par les Français venant des Antilles. On la retrouve à seulement 5 % dans le pays comparativement aux autres créoles lexicalement basées sur le français.

Créole de Saint-Lucien

Au siècle dernier il y a eu énormément d’immigrants venant de Saint-Lucien qui se sont installés en Guyane. Ils représentent aujourd’hui 1 % de la population de cette dernière.

Langues créoles lexicalement basées sur l’anglais

La langue créole basée sur l’anglais se retrouve sous quatre différentes variétés dans le pays. Vous rencontrerez les dialectes singuliers des :

  • Aluku ;
  • Ndyuka ;
  • Pamaka ;
  • Sranan tongo.

Aluku, ndyuka et pamaka sont parlées par les Noires Marron qui ont fui les plantations surinamiennes au XVIIIe siècle. Il est dit que ce sont les premières langues parlées par les Marrons qui font historiquement partie de Guyane. Elles sont utilisées par le tiers de la population et se retrouvent plus dans l’ouest du pays.

Sranan tongo quant à lui est une langue véhiculaire du Suriname voisin. Elle est très faiblement parlée en Guyane. Cependant, elle joue comme les autres variétés de la langue créole lexicalement basée sur l’anglais un rôle véhiculaire centré dans l’ouest du pays. Le saamaka est une langue créole à base anglaise partiellement relexifiée en portugais qui est également utilisée par les Marrons.

Variété de langues européennes

La première langue européenne parlée à Guyane est le français. Ce dernier est la langue parlée à l’école et c’est aussi la langue maternelle de 10 % de la population.

Le portugais du Brésil est la seconde langue européenne dans ce pays. Elle est parlée par 5 à 10 % de la population guyanaise. Elle est aussi véhiculaire dans l’est du pays le long du fleuve Oyapock.

L’anglais du Guyana est la troisième langue européenne et elle provient du Guyana voisin. Elle ne représente que 2 % du peuple de Guyane. Quant à la quatrième langue utilisée par les immigrants surinamiens scolarisés, il s’agit du néerlandais.

La dernière langue européenne du pays est l’espagnol. On la retrouve en minorité et elle est utilisée par la population originaire de Saint-Domingue. C’est aussi la langue de ceux qui sont originaires des pays d’Amérique latine.

Par ailleurs, certaines langues asiatiques sont aussi utilisées dans le pays. Il s’agit du hmong et du chinois (hakka et cantonais).